Les piments ? Tous leurs secrets dévoilés !

Les piments ? Tous leurs secrets dévoilés… Les piments chilis, pour mettre un peu de piquant dans la prévention des maladies cardiovasculaires - Observatoire de la prévention

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe plusieurs sortes de piments : il y a des rouges, des jaunes, des verts, des oranges (mais pas de gris, ceux de ma classe comprendront), deslats, des allongés, des ronds, des carrés, des petits et des plus grands, il y a des piquants, et des “arachants” , mais il y a aussi des plus doux, il y en a qui ont beaucoup de graines, et d’autres moins…

Bref, il y en a pour tous les goûts ! 

Poivrons et piments : Comment les cultiver au potager

Les piments viennent tout d’abord d’Amérique du sud, du Mexique et d’Amérique centrale, où ils étaient cultivés comme plantes potagères pour leurs fruits aux qualités alimentaires et aromatiques. Les piments sont aujourd’hui cultivés dans au moins 64 pays, l’Inde produisant à elle seule 38,7 % de la production mondiale !

 

Les piments font partie de la grande famille des Solanacées comme la tomate, l’aubergine et pleins d’autres encore.

 

Le mot piment vient du latin “pigmentum  signifiant substance colorante et également à l’origine du mot pigment. Le mot piment est utilisé au Moyen Age pour désigner toute épice colorée.

Le piment “brûle”, mais ne pique pas !

Le piment “brûle”, mais ne cuit pas !

EXPLICATIONS  :

Piment : les 7 astuces contre la bouche en feu | PassionSanté.beLorsque l’on mange certains piments, on a un ressenti de chaleur, et non pas de picotements. Le piment ne pique pas : il « brûle ». Enfin, j’ai bien précisé un ressenti de chaleur, car une expérience a été réalisée (vous pouvez la reproduire facilement).

Dans 2 assiettes, nous avons mis une fine tranche de saumon, chacune recouverte d’un large scotch sur la moitié. Dans la 1ère assiette, nous avons recouvert la deuxième moitié de poudre de piment (ici, le piment le plus fort du monde), et dans la deuxième assiette, nous avons versé du jus de citron (le citron cuit les aliments, cela a été prouvé).

Nous avons laissé reposer tout ça une dizaine de minutes avant de décoller le scotch. Il ne reste plus qu’à rincer le saumon pimenté afin d’ôter la poudre rouge qui risque de fausser le résultat de cette expérience. Dans l’assiette où nous y avons mis du citron, nous voyons clairement la différence entre les 2 parties : une est “cuite” et l’autre non (la couleur à changé sur la partie sans scotch), quant à l’assiette de saumon pimenté, aucune différence n’apparaît. Donc, le piment “brûle” mais ne cuit pas, c’est pourquoi, je préfère écrire “brûle” entre guillemets.

 

Pour connaître le degré de brûlant, une expérience a été réalisé :

Echelle de Scoville – Classement des piments | Les recettes d'Épices du Monde
(Ne faites pas attention à la partie de droite)

Il suffit de diluer le piment dans des quantités d’eau de plus en plus importantes. C’est la dilution à partir de laquelle on détecte le brûlant du piment, qui détermine son classement sur une échelle appelée l’échelle de Scoville. Un piment peu dosé en capsaïcine (ce qui donne cet effet de brûlant) sera indétectable même dans une très faible quantité d’eau. En revanche, si l’on sent la brûlure d’un piment dilué dans une très grande quantité d’eau, cela veut dire qu’il est extrêmement puissant.

Lorsque vous vous rendez au restaurant type “Mexicain” (ou autres restaurants pimentés) des piments sont dessinés à côté du plat, cela détermine le “brûlant” du plat, déterminé grâce à l’échelle de Scoville. (2 piments dessinés = Chaleureux, etc)

 

Quelques questions : 

3d Petite Personne Qui Réfléchit Avec Un Grand Point D'interrogation. 3d Image. Fond Blanc Isolé Banque D'Images Et Photos Libres De Droits. Image 35967880.

  • Est-il possible de connaître le degré de brulant en sentant un piment ?

Et bien, la réponse est simple : non, car ce n’est pas la peau du piment qui “brûle”.

 

  • Est-ce que si l’on enlève les pépins, le piment on enlève le brûlant ?

Alors, c’est une bonne question car, en partie c’est vrai, mais il ne faudrait pas seulement enlever les pépins : il faudrait également enlever toute la partie blanche sous la queue du piment, cette partie s’appelle le placenta.

 

  • Peut-on savoir plus ou moins le degré de brûlant du piment juste grâce à sa forme ou sa couleur ?

Et bien, sachez que le piment est un sacré farceur : sa forme, sa couleur ou son arôme peut laisser croire qu’il est inoffensif alors qu’il n’en est rien. Beaucoup disent que les piments rouges et petits sont les plus forts, mais certains piments gros et vert vous arracherait la gorge !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à le demander en commentaire, et dites-moi ce que vous en pensez.

 

https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/wide1920/f/2/a/f2aa5c459f_50151636_piment-brule-bouche.jpg

ALORS, CAP ?

 

Sources : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Piment

 

Laisser un commentaire