26 thoughts on “Le fils de Spartacus

  1. Cette bande dessinée m’a apprise un plus le mode de vie des romains. Ce qu’il se passait quand un romain désobéissait, quand un esclave, un ennemi s’échappait ou arrivé.
    Je n’ai pas trop aimée cette bande dessinée car je n’aime pas trop les bandes dessinées je préfère les romans. L’histoire ne m’a pas trop plus il n’y avait pas beaucoup de suspense et l’histoire était parfois dur à suivre( je ne savais quel personnage était lequel au début). Mais aussi à cause de la première page de couverture qui nous révèle la fin de l’histoire.

    1. Bonne critique. Attention à l’orthographe

  2. J’ai bien aimé cette BD car on apprend comment les Romains étaient, les graphismes sont jolies et l’histoire est bien : il y a toujours de l’action.
    Ce que j’ai appris sur les Romains:
    – Ils sont très rusés
    – Ils aiment beaucoup manger et boire (faire la fête)
    – Ils ont des esclaves à leur service
    – Ils aiment beaucoup l’argent

  3. Ma critique:
    J’ai retenu que les Romains étaient horribles avec les Grecs mais plus encore avec les esclaves car ils veulent tuer le fils de Spartacus qui est Spartaculus. Ils ont peur qu’il fasse une guerre comme l’a fait son père. J’ai remarqué que la mère de Spartaculus, enfin, si c’est vraiment sa mère, veut vendre son fils pour juste gagner de l’argent, cela est immonde.
    J’ai pensé que cette Bande-Dessinée allait être plus longue et plus horrible que cela. C’est une BD intéressante qui montre bien la vraie images des Romains face aux Grecs. C’est une image qui n’est pas à leur avantage.

    1. C’est une bonne critique très précise snack01. Attention néanmoins à l’orthographe.

  4. Que t’a appris cette bande dessinée sur les Romains? Qu’ils s’aider entre eux, que pour beaucoup d’argents il serait prêt à dénoncer
    Qu’as-tu pensé de cette bande dessinée? je l’ai trouvé bien parce que ça m’a appris plein de chose, les dessins était bien fait mais de fois je comprenais pas ceux qu’il avait dans les bulles

    1. Ensemble correct mais il faut développer un peu ton avis. Comme par exemple lorsque tu dis : « je l’ai trouvé bien parce que ça m’a appris plein de chose ». On se demande lesquelles…

  5. Grace à cette bd j’ai pu revoir ce que nous avions vu en cours. Bien que cette bd fut plus divertissante que instructive le thème a surement été très étudié par l’auteur pendant la création du scénario et du contexte. Pendant toute la bd on ne voit pas bien où l’auteur veut en venir : on suit le personnage principal qu’est Alix mais on ne sait trop à quel camp appartiennent les autres protagoniste qui interviennent dans l’histoire. Par exemple la mère du fils de Spartacus cherche à protéger son fils, jusqu’à ce que la cupidité face d’elle un personnage répugnant qui cachera un secret terrible jusqu’à sa mort : est-elle réellement la mère de Spartaculus ?
    C’est l’ambiance que l’on trouve seulement dans les vieilles bandes dessinés que j’ai aimé (Ric Hochet…). Ce mélange d’aventure et de retournements de situations menés par un personnage très fort, intelligent et habile. Plus que l’histoire complexe à laquelle je n’ai pas trop accroché, c’est ans le contexte cliché de la Rome antique pleine d’immonde personnage dominant et de pauvres et attachant esclaves dominé, que j’ai trouvé satisfaction.
    En résumé, j’ai apprécié cette bande dessiné et ses beaux graphismes, sans qu’elle ne deviennent ma favorite.

    1. Excellente critique Cookieauchocolat. Je ne suis pas sûre de comprendre ce que tu veux dire quand tu dis: « Plus que l’histoire complexe à laquelle je n’ai pas trop accroché, c’est ans le contexte cliché de la Rome antique pleine d’immonde personnage dominant et de pauvres et attachant esclaves dominé, que j’ai trouvé satisfaction. » En effet, il y a quelques clichés dans cette bd mais par la formulation de la phrase je ne suis pas sûre de comprendre où tu veux en venir.

  6. Critique bd « Le fils de Spartacus ».
    Je n’ai pas tellement aimé le bd « Le fils de Spartacus », car les personnages passaient plus de temps à parler qu’à agir! Même si pour moi, le scénario est bien construit, mais j’aurais aimé que l’on reste plus sur l’histoire de Spartacus. il y a des passages que j’ai bien aimé, et d’autres qui m’ont un peu laissé sur ma fin… Cette bd m’en apprend plus sur la situation politique dans laquelle vivait Rome. Je ne sais pas pourquoi, mais dans cette bd, on a l’impression que Rome contrôle le monde, ce qui est vrai d’ailleurs car Rome était à cette époque une très grande puissance. Ce que j’ai bien aimé, c’est que la bd nous montre que le sénat était sous tension tout au long du livre, cela a amené du suspense. J’ai bien aimé les passages où il y avait de l’action! Je trouve dommage que les romains n’aient pas retrouvé le corps de Spartacus. Pour conclure, cette bd nous en apprend plus sur la ville de Rome à cette époque, par contre il y a juste un détail, on ne sait pas vraiment si c’est bien le fils de Spartacus…

    1. Excellente critique Clément. Je laisse le mystère planer pour motiver une éventuelle relecture de ta part.
      ps: vendredi il n’y a pas latin 😉

  7. Critique du fils de Spartacus de Naomie Faucon :
    Le fils de Spartacus nous apprend certaines choses sur les romains. Il représente bien la situation de l’époque dans laquelle les esclaves veulent se rebeller, nous présente également le fonctionnement d’une ville romaine à cette époque, les conditions de vie des esclaves de cette époque, les conditions de vie des romains, ainsi que celles des représentants ou des généraux de guerre qui organisait régulièrement des banquets. Cette bande dessinée représente bien le contexte historique de l’époque car nous pouvons retrouver certains personnages ayant réellement existé tels que Gaius Curion, le général Pompée, Spartacus, ainsi que César. Cette bande dessinée nous plonge directement dans le dynamisme des villes de l’époque. Elle nous apprend également, grâce aux dessins des décors, le style architectural de l’époque en Italie. En effet, on peut retrouver les grandes ouvertures de l’époques aux niveaux des fenêtres, en arc de cercle.
    J’ai bien aimé cette bande dessinée car celle-ci nous plonge directement dans le dynamisme des villes de l’époque et dans l’ambiance présente dans les villes de l’époque. Cette bande dessinée m’a apprit certaines choses sur les villes romaines et m’a réellement transporté dans l’ambiance de l’époque du début à la fin. De plus, Jaques Martin s’inspire du style de dessin de Hergé et utilise la technique de la ligne claire qui consiste en séparer les couleurs par des traits au lieu de réaliser des dégradés. (Chaque formes à donc une couleur unique qui ne subira pas de nuances.) Cette technique de dessin est peu utilisée aujourd’hui mais apporte de la simplicité aux dessins tout en les colorant avec des couleurs vives qui nous plongent dans l’époque. Cependant, on peut quelquefois se sentir un peu noyé dans tous les éléments présents sur les dessins car il n’y a pas de réelle mise en avant des éléments importants dans certaines cases. J’ai bien aimé l’histoire car celle-ci nous conte l’histoire d’un ancien esclave qui aide le fils de Spartacus à échapper aux gardes romains qui veulent le stopper. L’histoire commence directement dans l’action lorsque la mère de Spartaculus et son fils se présentent dans la ville d’Alix pour échapper aux gardes romains. J’aurai cependant aimé savoir à la toute fin qui était réellement Spartaculus et connaître le secret qui entoure sa mère depuis le début.

    1. Excellente critique Naomie! C’est bien développé et tu prends le temps et le soin d’expliquer chaque détail. Vraiment un grand bravo à toi!!

    2. Comme d’habitude, Naomie, tu fait un travail de fou ! Ta critique est parfaite . Tout est bien détailler et on dirait même que tu exprime mon avis à travers ta critique alors que moi même j’avais du mal à expliquer ! En tout cas un grand bravo à toi !

      1. Merci pour cette réponse encourageante Une latiniste de 4ème. Quelles sont les parties de la critique qui expliquent ce toi tu avais du mal à expliquer? Et oui je suis d’accord, Naomie a fourni un travail de fou et de qualité! Bravo encore!

  8. Avec cette bande dessinée, j’ai appris comment était organisé des réunion et comment faisait les Romains lors des cas comme dans cette situation (trouvé une personne/ hors la loi) . Dans la première planches, on pouvait voir comment ils festoyaient (fête, événement spécial) et dans une autre planches certains moyens de transports.
    Je pense que cette bande dessinée est assez bien imaginé, même si pour moi, il y a quand même certains passages assez violent (meurtre). Sinon, j’ai retrouver l’univers aventures que j’ai pu apercevoir dans le début de Spartacus (seules moments que j’ai pu voir du film).

    1. Bonne critique Une latiniste de 4ème. Cependant prends le temps de bien te relire car il y a beaucoup de fautes d’orthographe.

  9. Critique de la BD « le fils de Spartacus:
    Cette BD m’a appris beaucoup de chose sur les romains. J’ai remarqué que certaine choses qui nous explique bien que les esclaves voulait se rebeller, et le rôle de Spartacus dans tous ça. Personnellement cette BD m’a fait me demander.. qui est « le méchant »?
    Je ne dis pas que les esclavagisme est une noble pratique, au contraire… mais si Spartaculus réussit à faire la même chose que son père (mener une rébellion pour les esclaves) je ne pense pas que les habitants de Rome voir de l’Italie resteront sagement chez eux dans le plus grand des calmes, et que le désordre régnera. Et là, ça veut dire que pour réduire à néant l’esclavage il faudrait verser du sang, car il y aura certainement des combats, à cause de révoltes dans tout le continent! Peut-être que c’est ce que veulent éviter ceux qui traquent le fils

    1. Bonjour Alrist, tu as fait du bon travail dans ta critique. Au début ta question sur qui est « le méchant » m’a sembler curieuse. Mais si je comprends bien ton raisonnement, tu te demandes si au final dans l’histoire il y aurait d’un coté « les bons » et de l’autre « les méchants ». Effectivement, le livre montre bien que l’esclavage à Rome est une question complexe et difficile à trancher.

  10. La BD le fils de Spartacus raconte l’histoire d’un garçon se nommant Alix qui essaye d’aider le descendant de Spartcus: Spartaculus à se rendre en Thrace, le pays d’origine de son père. Au cours de leur aventure ils vont rencontrer amis et ennemis. Et vont apprendre que la mère de Spartaculus à élever son fils seulement pour qu’un jour elle puisse le vendre à Caésar et ses hommes et en tirer un maximum d’argent. Mais Alix va comprendre se qui se passe et va réussir à sauver à Spartaculus avant qu’il se fasse vendre.
    Le livre se termine sur la tragique mais satisfaisante mort de la mère de Spartaculus.

    J’ai trouvé ce livre très révélateur sur la peur que pouvait avoir les dirigeant de Rome à l’idée qu’un symbole de la révolution de l’esclavage soit en vie. En comprends de suite qu’une révolution d’esclave peut énormément nuir à Rome.
    On en apprends encore plus sur l’avidité d’argent qui pousse les humains à vendre leurs enfants.
    Ce livre n’est pas la meilleur BD que j’ai lus particulièrement à cause des dessins un peu vieillot ou l’histoire un peu trop classique (introductions, péripéties, fins).
    Et aussi à cause du fait que la « rébellion » de Maia était un peu trop prévisible à mon gout mais malgré tous ses défauts le livre à une très belle morale: Il ne faut pas succomber à l’avidité d’argent.

    1. Très bonne critique Quentin, bien rédigée et bien détaillée. Comme d’habitude, on voit que les questions « morales » t’ont intéressées et colore ta critique d’une grande maturité.

  11. Critique du livre:
    La BD ma appris un peu plus de chose sur la vie des Romains, quand un Romain n’obéisse pas au ordre.
    Mais je n’ai pas aimé la BD car il n’y avait pas de suspense, je ne savait jamais qui était qui alors c’était dur a suivre (ils devrait faire une page pour présenté les personnage) et la page de couverture révèle la fin de l’histoire. Et je n’ai pas tous compris.

    1. Je comprends ton avis. Néanmoins c’est dommage que tu ne développes pas plus tes idées.

  12. Ma critique :
    J’ai bien aimé cette bd mais je trouve que les personnages parle trop comparait a la taille du livre qui n’est pas très long,
    j’ai appris que les romains ferait plein de chose pour de l’argent, comme vendre son enfant ou dénoncé quelqu’un.
    Mais j’ai bien aimé le scénario du livre qui raconte Alix qui essaie de faire échappé Spartaculus aux gardes romains.

    1. Bonne critique. Attention à l’orthographe.

Comments are closed.